Vers l'infini et au-delà

Ca c'est du regard sincère, ça c'est de la spontanéité, ça c'est du bonheur, ça c'est des câlins qui ne devraient jamais s'arrêter, ça c'est des couleurs, des regards noirs qui disent non, de l'amour qui déborde, des phrases qui fusent, des bagarres, des pleurs qui ne durent jamais trop longtemps. Ils ont la sincérité au bout des lèvres, jamais la langue dans leur poche et des analyses déconcertantes. Ils ne se reposent jamais. C'est même sûr que la nuit leurs rêves prennent des couleurs qu'on n'est même plus capables de voir, c'est sûr que les monstres sont plus méchants que jamais et que les princesses sont plus belles qu'on imagine, c'est sûr que leur créativité n'a aucune limite et que tous leurs chemins mènent à l’homme. L'homme dans ses plus essentielles valeurs, celles que la vie n'a pas encore transformées. Ils partagent leurs émotions sans filtre, ils racontent ce qu'on ne devait pas savoir et ce qu'on ne savait plus. Leur mémoire est un trésor, ils nous rappellent ces instants qu'on avait oubliés et rajoutent un peu de magie, toujours, c'est vachement mieux à raconter. On n'a pas fini, en croisant leur chemin, d'apprendre sur nous-même, de grandir avec eux. C'est un cadeau qu'ils nous font là. Ces petits yeux regardent plus loin que nous, ces petits yeux vivent plus fort le simple instant. Il faut savoir capter ces moments, je n'entends plus rien, je les regarde. Est-ce que je peux arrêter le temps juste un peu ? Incroyables, insatiables, admirables. Il n'y a que eux pour voir une girafe avec une tête de serpent, pour vouloir garder un ongle mal coupé et faire une griffe de dragon, pour imaginer un chien à rayures dansant sur un arc-en-ciel, pour te dire qu'ils t'aiment vers l'infini et au-delà, pour te proposer une salade de chameau, pour manger du fromage après la glace ou du nutella avec du camembert, pour rire de tout sans avoir besoin de rien. Juste d'être aimés.