La belle poqueLa belle poqueLa belle poque

La belle histoire...

de la Belle Époque. Nouveau nom, nouveau décor, nouvelle carte, la brasserie du Palais Beaumont désormais gérée par le centre de congrès a fait peau neuve... à table !

Le nouveau nom a été choisi en référence à l’histoire du lieu, particulièrement prisé et animé dans les années 1900. « Le challenge consistait à garder l’esprit du lieu tout en lui insufflant de la modernité et en créant une atmosphère » explique Clarisse Labussière, designer d’espace et scénographe qui a redonné un sens à chaque espace. Circulation, ergonomie, lumière, couleurs, toute la décoration a été repensée. À l’image de la vinothèque monumentale forte de 80 références, la déco respire les Pyrénées et met en avant l’artisanat local, dont la griffe « juntatge » (assemblage en Béarnais), une ligne développée par un collectif d’artisans ébénistes béarnais, OMB. Frêne local, pierre d’Arudy, cuirs tannés localement, « il y a ici un terreau formidable d’artisans qui allient savoir-faire patrimonial et touche contemporaine » explique Clarisse. Pour Hugues Verrier, directeur général du Palais Beaumont, la brasserie doit renforcer le rayonnement du site. « On veut que cette brasserie soit un lieu de vie pour tous, que ce soit les congressistes, les séminaires d’entreprises, les dîners d’après spectacle. Et l’on souhaite que les palois se réapproprient l’endroit » ajoute-t-il. « L’idée, c’est que la balade du boulevard des Pyrénées se clôture par une belle adresse chaleureuse, bon vivante qui soit la vitrine gastronomique du Béarn » ajoute Odile Denis, présidente de la SPL Palais Beaumont, « avec l’idée de proposer une continuité dans la prestation client, lequel aura un seul interlocuteur, de la réservation de la salle de congrès jusqu’à la table de restaurant. » Pauses musicales, transat’jazz l’été, « early before work » dès 9h, les idées fusent pour animer ce lieu inspirant. « Au-delà d’être une brasserie, l’endroit doit renvoyer une ambiance noble, élégante et ouverte à tous » ajoute Hugues. « On a eu envie de faire un lieu qui n’existait pas à Pau, tant sur le décor que sur la carte » renchérit Hugues. L’expertise métier a été confiée à Jean-Bernard Hourçourigaray (Chez Château à Esquiule, Pilota…) qui a signé une carte Sud-Ouest revisitée. Avec des idées inédites, comme celle du coffre-fort à vin, « l’idée d’un club, dont le principe est simple : chaque membre aura un coffre-fort et pourra y garder neuf belles bouteilles personnelles et les déguster lorsqu’il viendra dîner chez nous » explique le chef, qui s’amuse toujours autant à développer des concepts de restauration.

Du petit-déjeuner au dernier verre
« La Belle Époque ambitionne d’être un lieu vivant, incarné, convivial autour d’une carte évolutive qui s’adaptera aux grands événements – Grand Prix de Pau, Les idées mènent le monde, Concerts de l’OPPB » conclut le directeur. Entre une assiette Concerto et un souper d’après théâtre, vous aurez le choix d’y venir et d’y revenir...

Deux chefs pour signer le meilleur du Sud-Ouest
Aux commandes de La Belle Époque, Jean-Bernard Hourçourigaray a imaginé une carte qui fait la part belle au Sud-Ouest en général et au Béarn en particulier. Revisitant ses classiques – canard, foie gras, andouille du Béarn, chipirons – il a eu envie de raconter une histoire des saveurs. « Mon fil conducteur, c’est le goût. Une belle présentation déceptive au palais, ce n’est pas mon truc, j’avais envie de concocter un rendez-vous de belle brasserie, accessible et qualitative. » À la réalisation, le chef Stéphane Lamon déjà dans la place depuis 2006, interprète la partition avec simplicité et évidence. « Je suis né dans une famille de restaurateurs, j’ai toujours travaillé les produits de saison et eu envie de faire découvrir la cuisine du Sud-Ouest ». « L’atout de Stéphane, ce sont ses cuissons et ses assaisonnements » ajoute Jean-Bernard. « Les idées, la créativité de Jean-Bernard sont très stimulantes pour un chef » lui répond Stéphane. Côté desserts, l’alliance sera faite entre les pâtisseries de la maison Constanti et les entremets maison. La recette du succès ? « Le goût, le goût, le goût, la convivialité, pas de chichis dans les assiettes, juste de la gourmandise » résume Jean-Bernard. Une aspiration exigeante quand on sait qu’en cuisine, la simplicité reste la chose la plus difficile à maîtriser...

Menu du jour midi 15€
Formule business 25€

LA BELLE ÉPOQUE
Palais Beaumont
Allée Alfred de Musset

64000 PAU
05 59 11 21 07
Tous les jours 9h - 24h
sauf dimanche soir et lundi midi

Rédaction : Catherine NERSON
Photos : Jean-Michel DUCASSE


> Me retrouver sur la Blossom map !
Partager