Qu'est-ce-qu'on est serrés !

Voilà déjà deux ans que ça frétille aux Sardines. Il faut dire qu'avec Lydia aux commandes de ce « bar à vins, bières et alimentation spirituelle », le petit poisson prolo a su prendre du galon !

« Je voulais créer un lieu qui ressemble à mes voyages. Avec une mixité tant au niveau des produits que de la clientèle ». Avant de se jeter à l’eau, la petite brune pétillante a surfé sur les vagues de la gestion et de la comptabilité. Lasse, elle a eu l’opportunité de naviguer vers d’autres horizons : l’Amérique centrale, en van, pendant plusieurs mois. Enceinte et presque à terme, elle décide de revenir en France pour donner vie à son premier alevin. Mais Lydia a la bougeotte et c’est en Espagne qu’elle fera ses classes en montant le premier restaurant français à Mataro. « La crise est arrivée. Les commerces fermaient les uns après les autres. J’ai tenu deux ans. » Un deuxième enfant, une séparation et l’envie de retourner sur sa terre natale l’ont fait dériver « Mes amies me manquaient. » Elle rentre avec la ferme intention de monter un bar à vins franchouillard mais avec une ambiance festive chère aux ibériques. Très vite, elle trouve le lieu, bien situé et l’attife d’un mix design-objets de récup’ dont les fameuses chaises et tables d’écolier : « Je voulais que les gens en passant dans la rue se disent : j’avais le même quand j’étais petit, avec le chewing-gum collé dessous ! » Et elle y est arrivée Lydia en proposant à sa clientèle une belle carte de vins du monde entier, accompagnée de tapenades de sardines, de couteaux à la plancha et de côtes de boeuf du pays basque. Faut dire qu’avec une aussi bonne équipe (spéciale dédicace à Charles), quelques concerts, de la super musique et un très bon DJ le jeudi soir, difficile de déplaire. La sirène a su flairer ce qu’il manquait à Pau et a fait de son navire un spot intergénérationnel où chacun aime à nager comme un poisson dans l’eau...


LES SARDINES
Palais des Pyrénées
9 rue Gachet

64000 PAU
05 59 71 30 84
Du mardi au samedi 18h-2h
Le 2e étage peut être privatisé pour un événement



Pensé et créé par Bliss, petite agence très créative