Valeurs ajoutées

Créé par Michel Brunoro,  le cabinet de gestion de patrimoine PEA fête ses vingt ans et les six ans de son Club. Une structure inédite qui fédère des investisseurs autour d’un projet local dans l’immobilier d’entreprise.

Nous avions rencontré Michel Brunoro il y a quelques années, surpris de rencontrer un financier détendu et serein derrière son bureau minimaliste. L’homme impose toujours un calme étonnant, le bureau est toujours bien rangé et l’entreprise qu’il a créée à Pau fête ses 20 ans.

Entre-temps, il a racheté un cabinet à Tours, a été élu à la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine et a pris la présidence du Cercle Valeurs Patrimoine. Il a mis un peu de distance avec l’univers des start-ups, qu’il a beaucoup soutenues, pour se recentrer sur PEA et ses 700 clients. Vingt ans après, il se satisfait de ne s’être jamais départi de ses valeurs, « honnêteté, sérieux, proximité, partage » et aborde toujours le métier avec une discipline de sportif résumée en deux mots, « travail et rigueur ». Devenu un cabinet référent au plan national, tout en revendiquant ses racines paloises, PEA poursuit sa triple activité – placements financiers, investissement immobilier en défiscalisation et immobilier d’entreprise pour lequel il a créé le Club PEA en 2013. « Ma plus belle chose faite en vingt ans », annonce M. Brunoro avec fierté. « Ce club d’investisseurs rassemble 50 associés, 10 à 15 par projet. L’idée est de co-investir sur des projets locaux d’immobilier d’entreprise à haut rendement (9 % nets) dans le Sud-Ouest et de mutualiser les risques.

Ce club bénéficie de nos vingt ans d’expérience, de conseils, d’indépendance et d’envie de créer un modèle d’investissement inédit. Ces projets constituent des investissements patrimoniaux à long terme pour les associés qui sont souvent des familles. Je me dois d’être vigilant et j’investis à titre personnel sur chaque projet. Nous nous sommes entourés d’un groupe d’experts – notaire, avocat, expert comptable – qui veillent à formaliser un cadre juridique clair et transparent. » Que se fixe-t-il comme horizon pour les 20 prochaines années ? « Continuer à bien gérer, à être réactif instantanément, ce qui est la marque de fabrique de PEA. J’ai la chance d’avoir une équipe solide, expérimentée et autonome. Je ne suis pas un chef d’entreprise classique, j’ai toujours oeuvré pour une dynamique moderne qui laisse les salariés responsables de leurs actions. La base, c’est un principe d’honnêteté et de sérieux. Après, on peut réussir dans nos métiers en restant simple et à l’écoute ! Ma seule ambition reste d’avoir la confiance absolue de mes clients » conclut-il, très sûr qu’une alliance entre l’humain et l’argent n’est pas antinomique.

Le Club PEA, un club d’investisseurs pas comme les autres

« J’ai connu le Club PEA à ses débuts en 2013. Issu du monde de la restauration, j’avais fait de l’immobilier classique, mais je trouvais l’immobilier d’entreprise plus diversifié, pertinent et percutant ; du coup, j’ai investi sur les six projets du Club ! » explique Daniel Coulbaux.
« Et puis Michel investit à chaque fois à titre personnel, c’est rassurant, on a le sentiment d’un intérêt commun. Il tient aussi à ce que les associés se connaissent et on nous informe en temps réel des mouvements financiers. »
« J’avais vendu mes salons de coiffure et je souhaitais investir. Le Club PEA m’a séduite par l’approche, la compétence et la réactivité de l’équipe. On ne se sent pas un numéro, il y a quelque chose de familial ici » détaille Brigitte Engasser. « Mon souhait était aussi d’investir dans l’économie réelle, de participer à la vie économique locale et pas seulement de faire du placement d’argent. C’est intéressant de pouvoir échanger sur des projets d’envergure qu’on n’aurait jamais pu mener en solo. Michel est quelqu’un qui a les pieds sur terre, qui sait d’où il vient, qui s’est construit une réussite sur la valeur travail. Cela m’a parlé immédiatement. »
« J’ai connu PEA via une amie, puis le Club PEA où je me suis investie sur un projet précis » explique Catherine Paul, ancienne journaliste télé. « On a un suivi très pointu des projets, le Club est renommé et PEA s’est construit une réputation de sécurité et de rigueur. L’équipe est centrée sur l’humain. On sent une vraie cohésion et un souci du travail bien fait dans l’intérêt des autres. »

 

 

 

 

PEA, L'ESPACE FINANCE
1 allées Catherine de Bourbon
64010 Pau Cedex
05 59 80 19 38

> Me retrouver sur la Blossom map !

en images