« Tout m’embête
mais je fais tout ! »

Quinze ans (depuis le 14 septembre dernier) qu’on le supporte le Grec. Celui que tout le monde appelle Dimitri, en ajoutant une particule « de L’Imparfait » au cas où vous ne connaîtriez pas l’endroit...

L’Imparfait c’est le bar du Hédas. Le bar où une faune de toute gueule et de toute origine refait (souvent) le monde. Celui qu’on investit à l’heure où le soleil tombe pour « un apéro cool politico-associatif », avec lequel on continue pour un concert « pas forcément convaincant », une soirée slam « plus ou moins ratée », un set de DJ’s de l’Observatoire « électro parce qu’il faut élargir la clientèle ». Dimitri alias Dimitrios Theodorakapoulos – c’est son vrai nom, rien à voir avec Tintin et le mystère de la toison d’Or – est comme ça. Une sorte de Jean-Pierre Bacri du Hédas avec le roulement de « r » en prime. Un « jamais content » qu’il aime cultiver. On adhère ou pas.

Arrivé à Paris il y a 38 ans, les beaux yeux d’une béarnaise l’amèneront à Pau où « une seule âme charitable, un négociant en vins » lui filera du boulot. Il montera par la suite deux restaurants grecs puis le Bar l’Imparfait : « Je voulais être ici, dans ce quartier parce que techniquement ça reste un village ; tu n’y vas pas  naturellement, il faut faire la démarche de descendre, ce qui n’autorise pas l’accès à tout le monde ! ». Observateur à l’humour froid, il avoue « être assez spécial ». Sans doute parce que dès sa naissance il a eu « tous les liens de la société à portée de main ». « Mon père était instituteur, mon oncle pope et ma mère, mère ! Et moi j’étais au milieu ! » Peut-être pas  un hasard si aujourd’hui Dimitri est au centre de son comptoir demi-oval  où il a l’oeil sur tous (et tout).

BAR L'IMPARFAIT
20 rue du Hédas
64000 Pau
05 59 27 98 75

Rédaction : Catherine NERSON
Photos : Jean-Michel DUCASSE


> Me retrouver sur la Blossom map !

en images